Le stress des Parisiens névrosés a son arme fatale : le café des chats. Concept né à Taïwan en 1998, le phénomène a pris de l’ampleur et a débarqué depuis peu à Paris.

Marie-Claire est gérante de la première des deux boutiques parisiennes qui a ouvert en 2013. Tête-à-tête toutes griffes rentrées.

  • « Café des chats ou chats de café ?

Un peu des deux. Ici, les chats sont prioritaires et nous tachons de répondre au maximum à leurs besoins. Ce sont eux qui passent avant les hommes. Mais notre accueil est trop limité. Nous avons entre 15 et 18 chats, et Margaux Gandelon a établi une règle pour le confort des chats : entre 9 et 12 mètres carrés pour chaque animal.

  • Chats d’un jour ou chat de tous les jours ?

Notre notoriété vient surtout des touristes qui sont de passage à Paris, intrigués par l’endroit. Ils viennent pour l’amour des chats, pour la curiosité que l’endroit suscite. Pour les Parisiens, les clients réguliers sont des amoureux des chats. Quelquefois trop : récemment, une femme avait dissimulé un matou dans son sac à dos. Nous restons vigilants…

  • Chat perdu ou chat trouvé ?

Nous les récupérons auprès d’associations françaises de protection animale. Notre recrutement tient compte de trois critères. Celui de notre cœur d’abord : nous accueillons les chats qui ont vraiment été amochés par la vie. Nous privilégions également la diversité en essayant d’avoir des races de chats différents ; enfin, nous suivons les conseils des associations qui définissent le niveau de sociabilité des chats. Il faut qu’ils soient prêts à vivre en communauté.

  • Aristochats ou chats de gouttière ?

Chats de gouttière ! Nous accueillons des chats qui ont vraiment été amochés par la vie. Les chats de race trouvent preneurs chez les particuliers.

  • Chat câlin ou chat sauvage ?

Il n’y a jamais eu de problème avec les chats, ils sont tous bien dressés et nous faisons attention à ce que les clients respectent nos règles. Ce sont les chats qui doivent venir vers eux et non l’inverse. Si le chat est demandeur de caresse, il n’y a jamais de problème. »

A savoir :

  • Le café des chats – 16 rue Michel Le Comte (3e, M° Hôtel de Ville). Egalement au 9 rue Sedaine (11e).
  • Du mardi au dimanche (12h à 22h30).
  • Possibilité de déjeuner et dîner sur place.
  • Toilettes et cuisine interdites aux chats.
  • Renseignements : 09.73.53.35.81 et lecafedeschats.fr